JEV_LAST_YEAR Le mois dernier Août 2019 Mois suivant Année suivante
L Ma Me J V S D
week 31 1 2 3 4
week 32 5 6 7 8 9 10 11
week 33 12 13 14 15 16 17 18
week 34 19 20 21 22 23 24 25
week 35 26 27 28 29 30 31

 

S B HerbeOubli

 

Le 26 avril 1986, le cœur du réacteur numéro quatre de la centrale de Tchernobyl explose et prend feu, projetant un nuage de radioactivité dont on a retrouvé des traces dans toute l’Europe. Le quatrième réacteur conserve toujours dans son ventre gainé de plomb et de béton armé, près de vingt tonnes de combustible nucléaire.

 

Tchernobyl, en Russe, se traduit « absinthe », l’herbe de l’oubli…

 

Et trente ans après, quelles leçons retient-on de cette explosion ?

 

Composé à partir de la parole de survivants à la catastrophe, d’habitants proches de la zone d’exclusion en Biélorussie, de scientifiques, de personnes-ressources partisanes – ou non – du nucléaire qu’a rencontrés la compagnie Point Zéro, L’Herbe de l’oubli s’inspire de la prise de témoignages réalisée à Tchernobyl par Svetlana Alexievitch, prix Nobel de Littérature 2015.

 

L’utilisation des marionnettes au théâtre est la marque de fabrique de la compagnie Point Zéro (Les Trois Vieilles et L’École des Ventriloques, GunFactory…), celles-ci apportent à L’Herbe de l’oubli l’indispensable humanité et la poésie qui permettent de mettre le sujet à distance.

 

« Le spectacle fluide et éloquent mis en scène par Jean-Michel d’Hoop évite toute lourdeur. Les cinq excellents comédiens prêtent leur voix aux témoins qu’ils ont interrogés et leurs corps, aux marionnettes qu’ils manipulent avec brio. Des spectres stupéfiants, des images fortes et sidérantes renforçant la parole qui démontre que notre cœur-réacteur a lui aussi vite fondu que notre mémoire a enseveli la catastrophe et notre sentiment de culpabilité sous le sarcophage de l’oubli.  Avant qu’un autre ne s’érige, 25 ans plus tard, à Fukushima. »  Bernard Roisin – L’Écho

 

L’Herbe de l’oubli a remporté le Prix du Meilleur Spectacle lors de la cérémonie des Prix de la Critique 2017/2018.

 

Ce spectacle s'inscrit dans le projet "Atomes Crochus" qui rassemble deux expositions collectives ainsi que des rencontres autour de la question du nucléaire, du 19 janvier au 17 février 2019.

 

Le visionnement de ce spectacle pourra se prolonger par une visite gratuite de la partie de l’exposition Atome crochu présentée au Centre culturel. Toujours sur le thème du nucléaire, il sera également possible de découvrir les propositions artistiques du Collectif La conscience du paysage.be à l’Espace Saint-Mengold la semaine du lundi 28 janvier.
 
Écriture et mise en scène : Jean-Michel d’Hoop assisté de François Regout
Avec Léone François Janssens, Léa Le Fell, Héloïse Meire, Corentin Skwara, Benjamin Torrini
Vidéos : Yoann Stehr
Musique : Pierre Jacqmin
Scénographie : Olivier Wiame
Marionnettes : Ségolène Denis assistée de Monelle Van Gyzegem
Lumières : Xavier Lauwers
Le texte des voix off est écrit d’après des interviews et des articles de Svetlana Alexiévitch, prix Nobel de Littérature 2015 (La Supplication, éditions JC Lattès).
 
Un spectacle de Point Zéro en coproduction avec le Théâtre de Poche et la Coop asbl.
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Shelterprod, Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge. 
 
Théâtre
1h20

5e et 6e secondaires

 


Centre culturel de l'Arrondissement de Huy
Avenue Delchambre 7a
Huy
Liège
4500
Belgique

Retour