JEV_LAST_YEAR Le mois dernier Janvier 2018 Le mois prochain JEV_NEXT_YEAR
L Ma Me J V S D
week 1 1 2 3 4 5 6 7
week 2 8 9 10 11 12 13 14
week 3 15 16 17 18 19 20 21
week 4 22 23 24 25 26 27 28
week 5 29 30 31

D’une rive à l’autre, de Statte à Sainte-Catherine

Dans le cadre de son travail de développement culturel sur le territoire local, le Centre culturel de l’Arrondissement de Huy s’est associé au Service Communal de Prévention de la ville de Huy et au Plan de cohésion sociale pour proposer des projets culturels dans les quartiers de Statte et de Sainte-Catherine.

 

Ceux-ci sont semblables en divers points, notamment par leur physionomie : ces deux entrées de ville sont toutes en longueur et traversées par une voirie importante. Zones anciennement florissantes de la ville, ces quartiers ont aujourd'hui perdu leur lustre d’antan et sont soumis à la paupérisation. On y retrouve désormais des usines ou commerces à l’abandon et de nombreux logements insalubres loués par des propriétaires peu scrupuleux. On y constate un turn over important de la population et des afflux réguliers de migrants, en particulier d'origine albanaise. On rencontre aujourd’hui à Statte et à Sainte-Catherine une population multiculturelle, comptant environ un millier d'habitants.

 

A Statte les relations entre habitants, les rencontres entre voisins, la cohésion sociale sont rendues difficiles du fait de l'étroitesse des trottoirs et de l'omniprésence de la circulation routière.

 

Le quartier Sainte-Catherine peut être décomposé en différentes zones où les habitants se côtoient et se réunissent, facilitant ainsi une certaine dynamique collective. Mais cela encourage aussi le rassemblement de jeunes désœuvrés, notamment dans les usines désaffectées. Ce projet constitue un prélude au nouveau souffle que la Ville entend donner au quartier en y installant d’ici quelques années un centre commercial et un home pour personnes âgées en lieu et place des actuels chancres.

 

« D’une rive à l’autre » vise à redynamiser ces quartiers et à leur permettre de restaurer la qualité de leur dimension sociale et relationnelle. Sa concrétisation constitue une avancée sur le plan de la restauration du lien social et de la solidarité, notamment au niveau des relations intergénérationnelles et culturelles.

 

En 2012, nous avons organisé des ateliers de photographie et d’écriture. Le résultat de ce travail a été retranscris dans un recueil de photographie et sur des bâches installés cœur de Statte et de Sainte-Catherine. Ces installations invitent le public à décrypter l’histoire sociale de ces quartiers multiculturels et populaires. Une balade contée a également été proposée dans le quartier Sainte-Catherine en reprenant une partie des contes du livre d’Emile Dantinne Les Contes de la vallée du Hoyoux.

 

En 2013, dans le cadre des Journées du Patrimoine, l’église Saint Mort, situé dans le quartier Saint-Catherine, était ouverte exceptionnellement au public.

 

En 2014, dans le cadre de la biennale d’art urbain Dédale, l’artiste Vita Drappa a proposé une installation au départ de photographies des habitants du quartier Sainte-Catherine.

 

Depuis plusieurs semaines, des ateliers sont organisés à Statte afin de préparer un grand spectacle citoyen, Le réveil du géant, qui traversera les rues du quartier en septembre 2015.