La soirée du 31 mars 2015

La culture comme acte politique
huy | mardi 31 mars | 21h45 | kihuy

Alliant une totale maîtrise à un contenu porteur, le cinéma d’Abderrahmane Sissako percute autant qu’il séduit. C’est l’atteinte aux droits de l’Homme, la violence qu’elle génère et l’absurdité des situations endurées par les habitants de la ville que le réalisateur dénonce sans manichéisme. Il nuance et humanise. Il y a déjà plusieurs mois que nous avons fait le choix de programmer ce film au Ciné-club. Après les attentats français et leurs suites, ces séances trouvent une résonance toute particulière. Nous y voyons notamment une occasion de prolonger les échanges qui ont eu lieu lors de la soirée « Je suis Charlie » du samedi 17 janvier à l’Espace Saint-Mengold.

Après le recueil de vos témoignages et expressions dessinées, parlées, chantées… nous souhaitons nous interroger avec vous sur la question de « La culture comme acte politique ». Quelle est la place du propos artistique dans le débat de société ? Qu’en est-il du positionnement du créateur, ici et ailleurs, face aux réalités dans lesquelles il exerce son art ? Si l’œuvre est un reflet du monde, quel devient son statut lorsque celui-ci semble balbutier ?

Après la projection du mardi 31 mars, nous inviterons notamment Alain Lallemand (grand reporter au quotidien Le Soir, écrivain et maître de conférence à l’Université Catholique de Louvain) et Michel De Bock (fondateur du label Contre jour, tourneur, manager et producteur passionné de musiques africaines) à échanger avec nous. Un représentant de l’équipe du film sera également présent (sous réserve).

Timbuktu
huy mardi 31 mars et jeudi 2 avril − 20h dimanche 5 avril − 18h kihuy

Tombouctou est réduite au silence, portes closes, ruelles désertes. Plus de musique, plus de football ni de cigarette. Fini les couleurs vives et les rires, les femmes ne sont plus que des ombres. Des extrémistes religieux sèment la terreur. Loin du chaos, sur les dunes, Kidane mène une vie paisible avec sa femme, sa fille et Issan, son petit berger. Sa quiétude sera de courte durée. En tuant accidentellement Amadou, le pêcheur qui s’en est pris à sa vache préférée, Kidane doit faire face à la loi des occupants qui prennent en otage un Islam ouvert et tolérant.

D’Abderrahmane Sissako France/Mauritanie – 2014 – 1h37
Avec Ibrahim Ahmed dit Pino, Toulou Kiki, Abel Jafri…

Bayard d’or du meilleur film et du meilleur scénario, ainsi que Prix du Jury junior au Festival international du film francophone de Namur 2014.
Nommé dans la catégorie Meilleur film aux César 2015.
Nommé dans la catégorie Meilleur film étranger aux Oscars 2015.